Le questionnaire Antitube – Olivier Godin

Le questionnaire Antitube – Olivier Godin

L’inclassable Olivier Godin (Nouvelles, Nouvelles, Les arts de la parole) a bien voulu briser la glace en répondant à notre tout nouveau questionnaire Antitube, une façon d’en apprendre plus sur les goûts des cinéastes et artisans du cinéma québécois qui nous enthousiasment. Son dernier film, En attendant Avril, qui a eu sa première mondiale cette année à Berlin, vient tout juste d’être présenté en première québécoise au Festival du nouveau cinéma.

Ton premier souvenir de cinéma?

Beaucoup d’images, certaines très précises, à démêler qui me proviennent de la télévision. Arnold [Schwarzenegger] y est, très certainement. L’expérience de la salle de cinéma, pour moi, est arrivée beaucoup plus tard avec des films comme Ace Ventura, Madame Doubtfire, Lion King et plusieurs autres.

Une actrice ou un acteur avec qui tu aimerais travailler?

Melissa McCarthy et The Rock. En duo. Un couple. Une comédie romantique avec les deux. Ce serait malade ! Le couple a un enfant. L’enfant est joué par Mathieu Amalric. Oui, oui. De la dynamite.

Un classique du cinéma que tu aimerais refaire?

Allez, rêvons. Conan the Barbarian de John Milius. Je garderais la musique, Arnold et les décors. Mais le scénario, je le déposerais respectueusement dans la corbeille. Pour une fois, ce serait bien d’aller voir le Conan de Howard, l’original, qui est beaucoup plus intéressant que celui de Milius et de Stone.

Conan the Barbarian (John Milius, 1982)

Nomme : 

a. Un documentaire

My Crasy Life de Gorin. Fantastique !

b. Un film québécois

Je nomme Guibord s’en va-t-en guerre de Philippe Falardeau. Parce que c’est un film que j’aime beaucoup.

c. Un film que tu veux voir ou revoir sur grand écran

Palombella Rossa de Moretti. Jamais vu sur grand écran. Un film favori. Facile à revoir. Tellement bon que ça s’écoute en boucle.

d. Un film que tu aimerais faire découvrir au public

Black Jack de Ken Loach. Un autre favori. Que je réécouterais tout le temps. Je le trouve supérieur à tout ce que Ken Loach a fait par la suite !  Bam !

Black Jack (Ken Loach, 1979)

e. Un plaisir coupable

Huit plaisirs coupables ! N’arrivais pas à choisir.

Conan the Destroyer (1984)

Hudson Hawk (1991)

Ricochet (1991)

Liar Liar (1997)

Knock Off (1998)

Don’t Go Breaking My Heart (2011)

Alan Partridge (2013)

Paddington 2 (2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir notre boutique d'objets promotionnels

Voir la boutique

Login


Create an Account!
Forgot Password?

Create an Account!


Username
Want to Login?

Forgot Password?