Le questionnaire Antitube – Sophie Goyette

Le questionnaire Antitube – Sophie Goyette

Depuis la sortie de son premier long métrage Mes nuits feront écho en 2016, Sophie Goyette est à l’avant-plan d’une nouvelle génération de cinéastes québécois qui questionnent avec intelligence et sensibilité nos à priori quant aux liens qui unissent le fond et la forme au cinéma. Suivant « trois rêveurs éveillés » au Québec, au Mexique et en Asie, le film répond à une logique de l’onirique invitant le spectateur à s’abandonner complètement. Nous étions curieux de connaître les films qui ont inspiré cette cinéaste d’exception.

Vous pouvez présentement visionner Mes nuits feront écho en ligne sur Vimeo et ICI TOUT.TV.

Ton premier souvenir de cinéma?

La grenouille et la baleine. Plusieurs fois au cinéma. C’était parfait. Est-ce moi ou il manque actuellement une vraie sensible et bonne série de films « Contes pour tous » pour que les jeunes d’ici aient également leur 1er souvenir cinéma…?

La grenouille et la baleine (Jean-Claude Lord, 1987)

Une actrice ou un acteur avec qui tu aimerais travailler?

Parce que tout est ici possible sur le blogue d’Antitube (right?), j’aimerais ressusciter Roger Lebel, transcendant d’humanité et de justesse. Je l’aime tant. Kathleen Fortin est aussi magnifique. Et tout le cast de Twin Peaks.

Nomme :

a. Un documentaire

J’ai déjà donné Man on wire en DVD à un couple d’amis pour leur insuffler du courage. Pour se dire que l’impossible est possible, et heureusement ce film existe pour concrétiser ce sentiment

Man on Wire (James Marsh, 2008)

b. Un film québécois

J’évoque souvent Un zoo la nuit, mais je vous invite à voir Piwi, ce court que Jean-Claude Lauzon a fait juste avant son 1er long – le film porte déjà ce mélange de violence et de tendresse, avec un Gaston Lepage si juste.

c. Un film que tu veux voir ou revoir sur grand écran

Paris, Texas  – je l’ai découvert très sur le tard, sur une très petite télé. J’aurai voulu le voir grand écran dans une salle archi-pleine, où on vit le film en symbiose avec les rires, sourires et pleurs de tous.

d. Un film que tu aimerais faire découvrir au public

Tokyo Sonata – Kurosawa

A Girl Who Walks Home Alone at Night – Ana Lily Amirpour

Tous les films d’Hayao Miyazaki

La tortue rouge – Michaël Dudok de Wit

La neige cache l’ombre des figuiers – Samer Najari

La tortue rouge (Michael Dudok de Wit, 2017)

 

e. Un plaisir coupable

J’aime les films d’enfants/contes obscurs qui s’adressent aux adultes qui ont des coeurs d’enfant – malgré sa fin tragique/poétique/parfaite, je pensais beaucoup dernièrement au Labyrinthe de Pan de del Toro et tous ses monstres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir notre boutique d'objets promotionnels

Voir la boutique

Login


Create an Account!
Forgot Password?

Create an Account!


Username
Want to Login?

Forgot Password?