Administration du site

ANTITUBE

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.

Antitube à la Manif d'art 6

Antitube, en collaboration avec Manif d’art 6, présente deux programmes de cinéma à l’Auditorium du Musée de la civilisation les 24 et 27 mai en soirée. Le public est convié à se familiariser avec l’œuvre cinématographique de deux pionniers du cinéma expérimental, présentée à Québec pour la première fois.

La première soirée est dédiée à l’œuvre du cinéaste torontois John Porter, reconnu pour ses performances avec projecteur Super 8, est sous la direction de Nicole Gingras, commissaire de la Manif d'art 6. La seconde soirée, consacrée à l’œuvre du cinéaste américain Larry Jordan, est sous la direction de Guillaume Lafleur à Antitube. 

John Porter est cinéaste, performeur, photographe et auteur. Ardent défenseur du Super 8 et d’un cinéma à petit budget (films à 50 $ ou moins), il a réalisé depuis 1968 plus de 300 films, la plupart en Super 8, et compte plus d’une centaine de diffusions publiques sur la scène internationale.

Larry Jordan, cinéaste indépendant américain établi en Californie, réalise des films depuis 1952. Prolifique, auteur de plus de 40 films expérimentaux et d’animation, il est l’un des créateurs majeurs de l’avant-garde cinématographique américaine de l’après-guerre. 

Programme de l'événement

24 mai, 19h30
Le super 8 en «surround» selon John Porter

Le super 8 en «surround» selon John Porter

À l'aide de projecteurs 8mm, John Porter présentera plusieurs de ses films sur l'écran et ailleurs, sur toutes les surfaces de la salle de cinéma du Musée de la civilisation qui lui permettront d'exprimer la texture et la sensibilité particulière du film Super 8.

Porter est actif auprès de plusieurs centres d’artistes de Toronto depuis 1978, tels que The Funnel Experimental Film Theatre (1977-1989), Pleasure Dome: Artists Film Exhibition Group (depuis 1989) et Cinecycle (depuis 1991), comme membre ou programmateur. En 1998, Pleasure Dome publiait une monographie substantielle sur son travail.

27 mai, 19h30
Les étranges films-machines de Larry Jordan

Les étranges films-machines de Larry Jordan

Comme c'est fréquemment le cas chez de nombreux cinéastes expérimentaux, l'œuvre de Jordan oscille entre un sens plastique aigu et une narration équivoque, proche des arts visuels. L'une des gageures d'un cinéma préoccupé par un travail sur les formes, consiste à préserver un propos en double-fond. Au-delà des apparences, dans le mystère quasi-alchimique de ses représentations, un dialogue de sourds s'instaure entre l'idée de machinations obscures organisant notre monde et les objets mécanisés de la vie quotidienne. En sous-main, c'est le confort du monde contemporain occidental que Jordan cherche à déconstruire coûte que coûte, avec une irrévérence délicieuse, parfois inquiétante. En ce sens, le cinéaste rejoint des préoccupations de l'art contemporain américain, dont la recherche vise souvent à réduire les marques singulières de notre monde, de la vie matérielle, à des simples signes dérisoires. Jeux complexes, engageant aussi la déstructuration photogénique et un art du collage propre au cinéma d'animation. L'actualité du propos de Jordan mérite aujourd'hui toute notre attention.

Programme

VISION OF A CITY / 10 MIN / 1957

Le poète Michael McLure apparaît en réflexion dans une boutique de miroirs et de fenêtres d'automobiles, ceci entremêlé à diverses images de San Francisco en 1957. Oeuvre travaillant sur le rythme, où le visage de McLure apparaît également de façon intercalée, en contrepoint aux représentations de la ville californienne.

DREAM MERCHANT / 3 MIN / 1964

Danse hypnotique d'objets, entremêlant poupées démentes et horloges anciennes.

THE VISIBLE COMPENDIUM / 17 MIN / 1990

Ce film pose la question de la formation des «images mentales». Témoignant de la vision singulière du cinéaste, il s'agit d'un précis sur la photogénie qui s'entrechoque au travail sur le son, déstabilisant et volontiers incongru. Oeuvre de photos animées touffue et superbe. 

CHATEAU POYET / 6 MIN / 2005

Film d'animation réalisé en hommage à l'illustrateur Poyet, réminiscent du dadaïsme, où dans un château des armes déchargent en ciblant des formes sphériques.  

OUR LADY OF THE SPHERE / 10 MIN / 1969

Le classique absolu de Jordan, porté aux nues par les critiques du monde entier, Our Lady of the Sphere témoigne de la conquête spatiale sous un apprêt mystique et sous des airs kitsch et anachroniques, usant d'une technique de collage enfantine.

THE RIME OF THE ANCIENT MARINER (NARRÉ PAR ORSON WELLES) / 42 MIN / 1977

Double hommage à Coleridge et Gustave Doré, magnifié par la voix du narrateur Orson Welles, cette oeuvre clé de Jordan raconte l'idéal sublime d'un marin cherchant à tuer un albatros et n'y parvenant jamais. De la poésie pure. Jordan, artiste sensible à la matérialité de la pellicule de cinéma, dit aujourd'hui, à propos de cette copie unique en 16mm projetée lors de notre événement : «elle est aujourd'hui tournée au magenta et c'est bien là la meilleure chose qui pouvait arriver à ce film». 

Tous les films sont projetés en format 16mm.

Événements à venir

Showtime! Clin d'œil à la comédie musicale - Du 25 février au 20 avril 2017 au Studio d'essai de la coopérative Méduse, au Drague Cabaret Club, au Musée national des beaux-arts du Québec et à la Ninkasi Saint-Jean

Coordonnées

Bureaux d'Antitube
640, côte d'Abraham, Québec (Québec)
Canada G1R 1A1
Téléphone : (418) 524-2113
Télécopieur : (418) 524-2176
communication@antitube.ca

Visitez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Réservations et informations

Musée de la civilisation
Auditorium Roland-Arpin
(85 , rue Dalhousie, Québec)
Admission générale
7 $ - 5 $ (membres d’Antitube, membres du CQAM avec carte, laissez-passer de la Manif d'art, amis du Musée et étudiant-e-s avec carte)
Réservez : 418 643-2158
Information : 418 524-2113

Antitube remercie ses membres ainsi que :

Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des Arts du Canada, Entente ville de Québec-Mcccf, la SODEC, le Musée de la civilisation, Jean Poirier, CFMDC, Claude Bélanger, Nicole Gingras, Larry Jordan et John Porter.