Administration du site

ANTITUBE

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.

Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal à Québec -  du 2 au 6 avril au Cinéma Cartier

Le diffuseur d’événements cinéma et vidéo Antitube est fier de présenter, en collaboration avec les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), quinze documentaires sélectionnés à partir de la programmation de la 16e édition de ce festival de renommée mondiale. Les projections auront lieu du 2 au 6 avril au Cinéma Cartier. 

Triées sur le volet, ces œuvres se veulent un reflet fidèle de la mission des RIDM fondées en 1998 par des cinéastes documentaristes, qui souhaitaient offrir au cinéma documentaire une tribune favorable à l'émergence de nouveaux regards et à la présentation de perspectives novatrices. Depuis, chaque édition propose des œuvres en provenance du monde entier. Les titres que nous y avons choisis regroupent des films qui se démarquent par leur singularité et leurs qualités artistiques.

En ouverture le mercredi 2 avril à 19h30, sera présenté le film Le semeur de la réalisatrice Julie Perron (Mai en décembre (Godard en Abitibi)), ayant comme sujet Patrice Fortier, membre de la Société des plantes, située à Kamouraska dans le Bas-Saint-Laurent et se spécialisant dans la vente de semences rares et oubliées. La réalisatrice sera sur place pour répondre aux questions du public.

Programme de l'événement

2 avril 2014 - 19h30
Le semeur

Le semeur

Julie Perron, 2013, Québec, HD, 80 min, VOF

Il aime les betteraves, variétés solides qui se foutent du vent. Il apprécie l'autonomie chez une plante. Il scanne ses carottes avec la même patience et la même précision que lorsqu'il récupère les graines de ses courges. Parfois, il rêve aussi à un cerisier dont il pourrait propager le patrimoine génétique. Sans parler de sa fierté à montrer ses rutabagas polonais. Patrice Fortier n'est pas un fou, mais un authentique amoureux. Installé dans la Société des plantes, située sur une terre agricole de la plaine de Kamouraska, il préserve et rafraîchit semences rares et oubliées pour redonner vie et richesse au patrimoine végétal. Mis en scène avec une élégance et une maîtrise rares par Julie Perron, Le semeur nous fait partager son quotidien aussi passionné que passionnant. (Helen Faradji)

En présence de la réalisatrice Julie Perron et de Patrice Fortier.

3 avril 2014 - 19h
Appel à l'anxiété générale!

Appel à l'anxiété générale!

Helene Klodawsky, 2013, Québec, HD, 80 min, VOA avec S-T français

Elle est violoniste, lui est chanteur et guitariste. Ils sont les jeunes parents du petit Ezra, débarqué comme un extraterrestre dans leur univers de musiciens. Chaque jour, ils luttent pour leur survie économique en combinant famille et art. Pourtant, ils jouent au sein d’un des groupes de musique montréalais les plus populaires de l’heure : Thee Silver Mt. Zion. Le succès n’a pas mis à l’abri de la précarité Jessica Moss et Efrim Menuck (également membre de Godspeed You ! Black Emperor). Constamment en tournée pour subvenir à ses besoins, le couple doit poursuivre cette vie instable avec un bébé. Un dilemme que la cinéaste Helene Klodawsky a exploré à leurs côtés, avec une intelligence et une poésie qui rend justice à l’intégrité de leur vision artistique et de leur philosophie de vie. (Charlotte Selb)

En présence de la réalisatrice Helene Klodawsky.

Il y a un ciel magnifique et tu filmes Angèle Bertrand.

Il y a un ciel magnifique et tu filmes Angèle Bertrand.

Justine Harbonnier, 2014, Québec, HD, 13 min, VOA avec S-T français

Il y a un ciel magnifque, celui de la Floride. Il y a une petite ferme, et dans cette ferme, il y a Angèle Bertrand. Ce documentaire trace le portrait d'une jeune femme, Angèle, ayant décidé de partir seule explorer les routes des États-Unis. Arrêtée dans le fin fond du sud de la Floride, on s'installe dans sa tête le temps d'une journée.

3 avril 2014 - 21h - Trilogie Yuri Ancarani
Il Capo

Il Capo

Yuri Ancarani, 2010, Italie, HD, 15 min, SD

Dans la carrière de marbre de Carrare, il capo orchestre les opérations : il lève les bras, indique les directions, fait exister l’espace. À la précision de ce langage de signes répondent les lignes droites des blocs de marbre et les mouvements millimétrés des imposantes machines qu’il guide. Entre le ciel et la carrière, la caméra de Yuri Ancarani et son montage cadencé dessinent une chorégraphie sublime, où l’homme apparaît à la fois dérisoire et immense.

Piattaforma Luna

Piattaforma Luna

Yuri Ancarani, 2011, Italie, HD, 25 min, VOI avec S-T anglais

Une sorte de navette spatiale, dans les grandes profondeurs de l’océan. Six plongeurs vivent sur la plateforme Luna pendant trois semaines, sans remonter à la surface. Entre la technologie de pointe qui les entoure et l’atmosphère étrange du huis clos, nous ne sommes pas loin d’un film de science-fiction... Ancarani capte le silence et la pesanteur étrange de ce monde sous pression, partageant pendant un temps l’existence patiente des chercheurs qui l’habitent.

Da Vinci

Da Vinci

Yuri Ancarani, 2012, Italie, HD, 25 min, SD

Dernier opus de la trilogie de courts métrages de Yuri Ancarani, Da Vinci s’intéresse au système d’opération chirurgicale du même nom, fonctionnant avec des bras robotisés pour réaliser des chirurgies de pointe. Comme dans Il capo et Piattaforma luna, le cinéaste italien observe la chorégraphie des machines, signe non pas d’un environnement déshumanisé mais d’une intelligence humaine au travail. Filmée en grande partie à l’intérieur du corps humain opéré, l’œuvre livre des images bleutées d’une fascinante étrangeté, évocations de fonds marins ou de planètes inconnues, où de petits robots accomplissent impeccablement une besogne indéchiffrable. Entre la science-fiction et l’expérimental, Da Vinci est tout simplement une expérience audiovisuelle renversante. Cramponnez-vous à vos sièges. (Charlotte Selb)

4 avril 2014 - 19h
Mirage à l'italienne

Mirage à l'italienne

Alessandra Celesia, 2012, France, HD, 90 min, VOI avec S-T français

Lorsqu’ils ont vu l’annonce d’un recrutement pour travailler en Alaska, ils se sont précipités pour postuler. À l’entretien, ces hommes et ces femmes laissent paraître leur détresse et leur nécessité de quitter la précarité, le quotidien, les ennuis, mais aussi leur pays… l’Italie. La cinéaste Alessandra Celesia les suit en Alaska, où ils découvrent que le travail en question n’existe pas, et que l’usine ne veut plus d’eux. Que faire ? Ils décident de rester, de continuer le film. Poursuivre ce pour quoi ils sont réellement partis : se reconstruire et apprendre à vivre ensemble, malgré leurs différences. À travers ce périple truffé d’imprévus, la cinéaste témoigne avec sensibilité des souffrances d’une société malade, dans un film porté par la chaleur humaine et le souffle de l’aventure. (Apolline Caron-Ottavi)

4 avril 2014 - 21h
Dusty Stacks of Mom: The Poster Project

Dusty Stacks of Mom: The Poster Project

Jodie Mack, 2013, États-Unis, DATA, 42 min, VOA

Ce documentaire musical en animation stop-motion est à la fois un hommage à l’art (en voie de disparition) du poster, un journal intime, une réflexion sur l’importance de l’image dans notre société de consommation et un opéra rock détournant le plus célèbre des albums de Pink Floyd. Sur un ton à la fois pertinent et pince-sans-rire, la cinéaste plonge dans l’arrière-boutique de la compagnie familiale pour jouer, réfléchir et donner vie à des milliers d’affiches promotionnelles retraçant plus de 40 ans de culture populaire. Quand Marilyn, Leonardo et Axl se croisent, les réseaux de sens se multiplient et notre imaginaire s’envole au rythme des multiples détournements visuels et sonores d’un film unique, intelligent et jouissif. (Bruno Dequen)

Magnetic Reconnection

Magnetic Reconnection

Kyle Amstrong, 2012, Canada, HD, 13 min, VOA

Tourné dans les environs de Churchill, au Manitoba, Magnetic Reconnection est une expérience audiovisuelle à couper le souffle. Un narrateur (le musicien et acteur Will Oldham, « Bonnie Prince Billy »), soutenu par la musique atmosphérique de Jim O'Rourke (Sonic Youth), nous emporte dans une réflexion poétique sur la puissance de la nature et l'illusion du progrès. Superposant des images sublimes d'aurores boréales et l'exploration de carcasses industrielles éparpillées au sein du désert arctique, Magnetic Reconnection porte un regard paradoxal sur notre rapport à la nature et à la technologie. Alors que la pellicule en décomposition vient souligner notre propre illusion de progrès, c'est une caméra expérimentale dernier cri qui parvient à capter la beauté éphémère de ce ciel lumineux. (Bruno Dequen)

H2T

H2T

Charles-André Coderre, 2013, Canada, DATA, 10 min, SD

Tourné sur plusieurs type de supports (16mm et Super 8), H2T se déroule au sein du célèbre studio d'enregistrement Hotel2Tango à Montréal. Ce film peut se comparer à une composition chimique où la lumière rencontre l'effervescence et la créativité du groupe Land of Kush (Constellation Records) lors de l'enregistrement de leur dernier album, The Big Mango (2013). Du tournage de la session d'enregistrement, captant les répétitions et les pauses, il reste les images, tout aussi éphémères que les mouvements des musiciens. En cela, H2T s'apparente à une réflexion sur l'aspect performatif spécifique au cinéma expérimental de même qu'à la performance musicale.

5 avril 2014 - 15h
Fort McMoney

Fort McMoney

David Dufresne, 2013, Québec, INTERNET, 90 min, VOA avec S-T français

Fort McMoney est une plongée documentaire et interactive dans une ville. Une ville démesurée, une ville champignon, une ville pollution : Fort McMurray, en Alberta, plus vaste projet énergétique au monde. Ce jeu offre les rênes de la ville albertaine aux internautes avec une rigueur digne d’une grande enquête et d’une immersion cinématographique pour tous les écrans. Il s’agit d’une expérience en temps réel, trilingue, ludique, interactive et multiplateforme totalement inédite : un documentaire couplé à un jeu de simulation, dans lequel les utilisateurs ont un pouvoir de décision sur l’avenir virtuel de la ville et le film qu’ils regardent. Pour faire triompher leur vision du monde. Fort McMoney est le plus récent projet du webdocumentariste David Dufresne, coréalisateur du projet primé internationalement Prison Valley (2010). Pour jouer en direct, apportez vos téléphones intelligents, laptops et tablettes!

En présence de la productrice Raphaëlle Huysmans.

5 avril 2014 - 19h
E Agora? Lembra-me

E Agora? Lembra-me

Joaquim Pinto, 2013, Portugal, HD, 165 min, VOP avec S-T français

Atteint du VIH et de l’hépatite C, Joaquim Pinto décide de filmer pendant un an son quotidien rythmé par les études cliniques. Passant constamment de l’espoir à la fatigue la plus extrême, le cinéaste, très affecté par les médicaments expérimentaux, tente de rendre compte avec précision de cette lutte courageuse contre la mort. Malgré son honnêteté rare dénuée de pathos, une telle prémisse ne permet pas de traduire l’ampleur de cette œuvre unique qui est à l’image de ce passionné des arts et de la vie. Replaçant son drame personnel au sein de l’histoire de l’humanité, réfléchissant à l’impact de sa propre existence, riche de rencontres et d’expériences uniques, Pinto témoigne avec une rare acuité de la véritable valeur d’une vie remplie d’amour, de curiosité et de passion. (Bruno Dequen)

6 avril 2014 - 15h
Night Labor

Night Labor

Ashley Sabin & David Redmon, 2013, États-Unis/Canada, HD, 64 min, VOA

Un homme de peu de mots, dont la trogne rappelle celle d’un figurant de western, s’active de façon mystérieuse. Il fume une cigarette, manipule des outils, arpente un bâtiment désert, aiguise un couteau. Non, nous ne vous parlons pas du nouveau film d’horreur de cet hiver. Mais Ashley Sabin et David Redmon (Girl Model, Downeast) s’amusent sans aucun doute à nous déstabiliser, en bousculant nos attentes de spectateur et en déplaçant le documentaire là où on ne l’attend pas. Tour à tour angoissant, hilarant et contemplatif, Night Labor est le portrait fascinant d’un travailleur de nuit dans une usine de pêche. Mention spéciale du jury à Visions du Réel, voici un exercice de cinéma brillant, qui voit s’épanouir le talent et l’inventivité de ses deux réalisateurs. (Apolline Caron-Ottavi)

En présence des réalisateurs Ashley Sabin & David Redmon.

The Blazing World

The Blazing World

Jessica Bardsley, 2013, États-Unis, DATA, 19 min, VOA avec S-T français

Et si la cleptomanie était le signe de la mélancolie ? Au féminin. Voilà la question qu’explore Jessica Bardsley, avec tendresse et gravité. D’un film culte de son adolescence (Girl, Interrupted) aux images de caméras de surveillance ou de films des années 1960, du témoignage de Winona Ryder à sa propre expérience, la cinéaste tisse une réflexion profonde sur la dépression et sa perception médiatique. Sur un ton décalé et faussement ironique, Bardsley redonne une dignité à ces femmes humiliées et une force de témoignage à leur détresse souvent ridiculisée. La délicatesse de The Blazing World vous restera en mémoire avec autant d’insistance que l’air de It’s the End of the World, dont la version chantée par Skeeter Davis en 1962 est ici brillamment réemployée. Une vraie découverte. (Apolline Caron-Ottavi)

6 avril 2014 - 19h - Film de fermeture
Vers Madrid

Vers Madrid

Sylvain George, 2013, États-Unis, DCP, 133 min, VO espagnole et française avec S-T anglais

Le 15 mai 2011, des centaines de milliers de manifestants se rassemblent sur la Puerta del Sol, à Madrid, donnant naissance au mouvement 15-M, le premier d’une telle ampleur en Occident au 21e siècle. Le cinéaste Sylvain George, seul avec sa caméra, a capturé l’histoire en cours tout au long de 2011 et 2012 : des images de lutte des classes, d’espoir et de répression. Mêlant la tradition du newsreel et le cinéma d’avant-garde, Vers Madrid (The Burning Bright)! témoigne de l’ébullition d’un peuple qui retrouve la parole, des tentatives passionnées et patientes d’inventer de nouvelles manières de vivre ensemble, et de l’extraordinaire beauté des rassemblements solidaires. Un film incandescent, dont la musique signée en partie par Godspeed You ! Black Emperor n’est qu’un des échos à l’histoire récente de Montréal. (Charlotte Selb)

Événements à venir

Showtime! Clin d'œil à la comédie musicale - Du 25 février au 20 avril 2017 au Studio d'essai de la coopérative Méduse, au Drague Cabaret Club, au Musée national des beaux-arts du Québec et à la Ninkasi Saint-Jean

Coordonnées

Bureaux d'Antitube
640, côte d'Abraham, Québec (Québec)
Canada G1R 1A1
Téléphone : (418) 524-2113
Télécopieur : (418) 524-2176
communication@antitube.ca

Visitez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Réservations et informations

Admission générale

11$

Antitube remercie ses membres ainsi que :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada, l'Entente de développement culturel MCC - Ville de Québec et le Cinéma Cartier.