Administration du site

ANTITUBE

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.

Sur la terre rouge

Les Autochtones d'Australie en trois films

Dans le cadre de l’exposition Lignes de vie. Art contemporain des Autochtones d’Australie, se déroulant au Musée de la civilisation jusqu’au 5 septembre 2016, le diffuseur d’événements cinéma Antitube propose du 6 au 20 février un cycle de trois films traitant de la question autochtone en Australie.

Par des approches différentes, autant motivées par des questions stylistiques que tributaires de l’époque à laquelle ils ont été produits, ces films remuent les notions d’identité et d’appartenance au territoire, telles que perçues par les communautés aborigènes d’Australie. Le cycle débutera le 6 février avec Jedda de Charles Chauval, premier film australien mettant en vedette des acteurs aborigènes dans des rôles principaux. De ce constat à la fois naïf et progressiste d’une spécificité culturelle inaliénable, aux relents tragiques et montrant toute la magnificence des décors australiens, le cycle plongera tête première dans la modernité avec les présentations de Samson & Delilah et de Charlie’s Country, récipiendaires de prix majeurs au Festival de Cannes. 

Samson & Delilah, projeté exceptionnellement en format 35 mm le samedi 13 février, sera précédée d'une courte présentation par Sylvie Poirier, professeure titulaire et directrice du Département d'anthropologie de l'Université Laval.

Programme de l'événement

1. Samedi 6 février 2016 - 13h
Jedda

Jedda

Charles Chauvel, 1955, Australie, DCP, 101 min., version originale anglaise avec sous-titres français

Une fermière blanche qui vient de perdre son bébé adopte une fillette aborigène qu'elle baptise Jedda, du nom d'un oiseau sauvage. Elle la tient à l'écart de la culture aborigène. Lorsqu'arrive Marbuck, un aborigène non détribalisé à la recherche d'un emploi, Jedda se montre fascinée par cet individu qui lui ressemble. Marbuck kidnappe Jedda lançant le début d’une course poursuite dans le désert australien.

Compétition officielle - Festival de Cannes 1955

2. Samedi 13 février 2016 - 13h
Samson & Delilah

Samson & Delilah

Warwick Thornton, 2009, Australie, 35 mm, 101 min., version originale anglaise et walpiri avec sous-titres français

Samson et Delilah vivent dans une communauté aborigène isolée dans le désert du centre de l'Australie. La vie là-bas est un éternel recommencement : les jours passent, rien ne change jamais et personne ne semble s'en soucier. Quand le malheur s'abat sur eux, ils décident de s'enfuir. Commence alors un véritable périple pour réussir à survivre.

Présenté par Mme Syvie Poirier, directrice du département d'anthropologie de l'Université Laval

Caméra d'or - Festival de Cannes 2009

3. Samedi 20 février 2016 - 13h
Charlie's Country

Charlie's Country

Rolf de Heer, 2013, Australie, DCP, 108 min., version originale anglaise et Yolngu Mata avec sous-titres français

Charlie est un ancien guerrier aborigène. Alors que le gouvernement amplifie son emprise sur le mode de vie traditionnel de sa communauté, Charlie se joue et déjoue des policiers sur son chemin. Perdu entre deux cultures, il décide de retourner vivre dans le bush à la manière des anciens. Mais Charlie prendra un autre chemin, celui de sa propre rédemption.

Prix Un certain regard du meilleur acteur à David Gulpilil - Festival de Cannes 2013

Événements à venir

Antitube à la 16e édition de Vitesse Lumière - Le dimanche 18 juin 2017 dès 19h au Cercle - Lab vivant

Coordonnées

Bureaux d'Antitube
640, côte d'Abraham, Québec (Québec)
Canada G1R 1A1
Téléphone : (418) 524-2113
Télécopieur : (418) 524-2176
communication@antitube.ca

Visitez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Réservations et informations

MUSÉE DE LA CIVILISATION (972, rue Saint-Jean)

ENTRÉE

8 $ - 6 $ (membres d’Antitube, abonné-e-s du Musée et étudiant-e-s avec carte)

Information : 418 524-2113

Antitube remercie ses membres ainsi que :

le Conseil des arts et des lettres du Québec de son appui financier, le Conseil des arts du Canada, l'Entente de développement culturel MCC-Ville de Québec, le Musée de la civilisation de Québec et Mme Sylvie Poirier